Percussionniste de renommée internationale, créateur de ses instruments, fondateur de l’école d’expression artistique de transmission orale Son et Rythme et écrivain.

Héritier d’une culture orale – Pionnier et premier révélateur d’une esthétique nouvelle qui allie le caractère ancestral et contemporain acoustique, Jacky Craissac nous a légué un patrimoine artistique considérable :
un instrumentarium composé d’instruments originaux, uniques issus de sa création, une musique nouvelle, des écrits. Ses “sculptures de son” sont aussi originales et performantes sur le plan acoustique qu’elles sont esthétiques.

Son œuvre protéiforme est le témoignage de son génie, de son approche humaniste, philanthropique et transversale de l’art.

 

Extrait de sa conférence illustrée sur son école d’expression artistique de transmission orale Son et Rythme :
“La genèse de mon œuvre, c’est ma naissance, mon héritage ancestral et
mon chemin. C’est le son et le culte de mes ancêtres. Cela avec le temps de vie qui m’est donné.
La musique, c’est la danse du son dans l’espace.
L’art exprime l’émotion, sans peur ni doute, c’est l’expression répétitive du son et du rythme. La nature est la création de l’art. La création, c’est la naissance.
La naissance, c’est la liberté.
L’art sacré est couleur. Les racines, la liberté, la passion, l’âme du nomade.”

Jacky Craissac


ACTUALITÉ

LA SOUSCRIPTION POUR LE LIVRE
Jacky CRAISSAC, le silence est un son
qui paraîtra cette année aux éditions Castor Astral
est lancée.

Imprimer le bon de souscription :

Jacky Craissac_bulletin souscription

 

DIMANCHE 16 JUILLET 2017 A 16H
sur le site de création et d’enseignement de Jacky Craissac
1 Mauriac 33840 ESCAUDES
DANS LE CADRE DU FESTIVAL DES NUITS ATYPIQUES
en collaboration avec l’association AMP Jacky Craissac

Jacky Craissac l’avait rencontré il y a plusieurs années et sans qu’ils sachent ni pourquoi ni qui ils étaient, il s’était établi dès le premier instant de leur rencontre une relation de respect.

Anando Gopal das Bâul
& l’Ensemble Sahajiya Bâul Sampraday

Originaires du Bengale, les Bâuls ont choisi de vivre librement leur spiritualité, en dehors du système des castes. Dans leur pays, ils ont l’habitude de pratiquer l’aumône sacrée : en échange d’un bol de riz, ils parcourent les villages bengalis pour chanter des chants sacrés.

 

Pour information, la version en anglais de ce site est en cours de construction.