Jacky Craissac nous a laissé de très nombreux écrits dont une partie sera publiée dans un premier ouvrage au printemps 2017.
Fruits de son héritage ancestral, de son vécu, de son approche singulière et transversale de l’art, du son et du rythme, de l’expression, de l’enfant, de l’individu qui l’ont amené à découvrir et à conceptualiser les principes et les préceptes fondamentaux de l’école de transmission orale. Pour lui : une école artistique de la vie !
Ces écrits relèvent de la philosophie, de la métaphysique – Regard, réflexions entremêlées de poésie (qui pour lui n’en était pas) sur notre vie aujourd’hui – art de vivre, son, rythme, des concepts au cœur de la transmission orale.

Héritage

L’héritage, c’est la force des mille chemins de son histoire,
c’est puiser l’énergie immuable de génération en génération,
c’est la volonté de création, c’est le respect et la reconnaissance des ancêtres.

La liberté, c’est la transmission.
Aucun changement n’existe, c’est la vie du rocher, c’est l’intelligence de la lune,
c’est El Duende.

L’héritage sur scène n’est pas un spectacle, c’est l’émotion ancestrale sur les chemins de la différence,
c’est la liberté d’être au-delà de mes limites, c’est le dialogue du soi, la force du feu, c’est la destinée de la passion.

La passion, c’est la liberté de la tristesse en fête.
La passion n’imagine rien … elle vit !

L’âme de l’héritage, c’est la transmission de l’errance,
c’est le pays qui n’existe pas. J’appartiens à la terre, je m’adapte à un sol.

Le musicien nomade rythme sur la terre les pulsations fidèles,
le son vers les étoiles, le guidera sans fin sur le chemin de la différence !…

Tant que la larme est dans la joie, la tristesse est belle, elle reste loin des yeux.

La musique, c’est une histoire de famille,
La femme, l’enfant, les vieux.

Je suis un ternaire.
Je frappe à l’horizontale.
Le son est à la verticale.

Buleria y libertad

Jacky Craissac

Inspiration Flamenca

Le Duende, c’est l’inspiration de la liberté intérieure, le libérateur du vécu, l’émotion dans l’instant présent, c’est un vécu, c’est une gestation permanente sans support , ni repère … ni de pensée. Tu es libre.

L’imprévu n’est pas l’inconnu…

Une présence semble être là, une force s’illumine, les sons cherchent leur destination, le métal résonne à la lune, les étincelles vont voir le soleil, le sang est dans le temps, le respect est dans le cri, l’amour brûle, le feu est beau.

Le flamenco, c’est comme le son, il ne se fixe jamais et nulle part !
Il monte à travers une vision intérieure, c’est un état de grâce,
c’est l’éveil, c’est la liberté face au drame qui oppose la vie à la mort.

Jacky Craissac

 

L’âme du tambour

L’âme du tambour… L’âme du métal
naissance du son, du rythme
imprégnés de tout l’émotionnel
terrestre et cosmique
comme l’arbre…

L’histoire d’un son élaboré par le temps :
c’est la manifestation d’un état de gestation permanent.
C’est le son qui me mène vers la matière,
c’est le son qui lui fait prendre forme
et c’est le son qui me fait jouer.
Tout sonne ! ça ne suffit pas.
Les sons doivent rejoindre l’espace intérieur,
sinon ils restent futiles ou spectaculaires
mais pas vitaux.

L’art n’est pas le spectacle,
mais le vécu du moment présent :
Rien à démontrer, ni à prouver :
l’art exprime l’émotion, sans peur ni doute,
c’est l’expression répétitive du son et du rythme.

La nature est la création de l’art.
La création, c’est la naissance.
La naissance c’est la liberté.

Nous avons crié, nous avons chanté,
nous avons tapé avant de savoir parler.

Jacky Craissac